Heinrich Schütz : l'intégrale - 1er coffret

Description

La première intégrale Heinrich Schütz avec le Dresdner Kammerchor sous la direction de Hans-Christoph Rademann fait figure de référence sur les plans artistique et éditorial. Les huit premières séries de l'intégrale, notamment avec Geistliche Chor-Music 1648, Italienische Madrigale et Psalmen Davids paraissent dans un coffret de onze CD. Les enregistrements sont complétés par le film « Heinrich Schütz. Der Vater der deutschen Musik » (Heinrich Schütz, père de la musique allemande) paru chez Arthaus, un documentaire de Jörg Kobel sur la vie et l'œuvre de Heinrich Schütz avec la collaboration de Hans-Christoph Rademann.


Vol. 1: Geistliche Chor-Music 1648 (CD 1–2)
Vol. 2: Italienische Madrigale (CD 3)
Vol. 3: Musikalische Exequien (CD 4)
Vol. 4: Zwölf geistliche Gesänge (CD 5)
Vol. 5: Cantiones Sacrae (CD 6–7)
Vol. 6: Lukaspassion & Die Sieben Worte (CD 8)
Vol. 7: Kleine geistliche Konzerte I (CD 9)
Vol. 8: Psalmen Davids (CD 10–11)
Bonus-DVD: Heinrich Schütz. Der Vater der deutschen Musik. Ein Film von Jörg Kobel

Acheter

disque compact

83.041/00
12,5 x 14 cm, CD box (F)
EUR59,90 / Ex.
disponible

Informations produit

Contenu

159 Œuvre Afficher

chef d'orchestre

Hans-Christoph Rademann Plus d'information sur la personne

ensemble

The Sirius Viols Plus d'information sur la personne
Cappella Sagittariana Dresden Plus d'information sur la personne

solist - soprano

Anja Zügner Plus d'information sur la personne
Marie Luise Werneburg Plus d'information sur la personne
Ulrike Hofbauer Plus d'information sur la personne
Birgit Jacobi Plus d'information sur la personne
Isabel Schicketanz Plus d'information sur la personne
Dorothee Mields Plus d'information sur la personne

solist - contraténor

Alexander Schneider Plus d'information sur la personne
Stefan Kunath Plus d'information sur la personne
David Erler Plus d'information sur la personne

solist - ténor

Jan Kobow Plus d'information sur la personne
Oliver Kaden Plus d'information sur la personne
Cenek Svoboda Plus d'information sur la personne
Tobias Mäthger Plus d'information sur la personne
Claudius Pobbig Plus d'information sur la personne
Georg Poplutz Plus d'information sur la personne

solist - basse

Felix Schwandtke Plus d'information sur la personne
Cornelius Uhle Plus d'information sur la personne
Stephan MacLeod Plus d'information sur la personne
Matthias Lutze Plus d'information sur la personne
Dirk Döbrich Plus d'information sur la personne
Felix Rumpf Plus d'information sur la personne
Andreas Wolf Plus d'information sur la personne
Georg Preißler Plus d'information sur la personne
Harry van der Kamp Plus d'information sur la personne

solist - luth

Hille Perl Plus d'information sur la personne

solist - orgue

Sebastian Knebel Plus d'information sur la personne
Ludger Rémy Plus d'information sur la personne

chœur

Dresdner Kammerchor Plus d'information sur la personne

solist - théorbe

Stefan Maass Plus d'information sur la personne

solist - violone

Frauke Hess Plus d'information sur la personne
Matthias Müller Plus d'information sur la personne

orchestre

Dresdner Barockorchester Plus d'information sur la personne

Irene Klein Plus d'information sur la personne

Critiques

In diesem Jahr hat der Leiter der Bachakademie seine Schütz-Gesamtaufnahme abgeschlossen. Sie setzt Maßstäbe.
Susanne Benda, Stuttgarter Zeitung, 1./2.12.2018

 

 

Encore en cours, cette formidable intégrale compte déjà deux coffrets en tous points remarquables.
Télérama, 29.11.2017

 

 

[C]e coffret est un trésor. ... la netteté de la diction, la beauté de l'intonation, l'éloquence ma&icirctrisée des voix solistes époustouflent.
[D]iese Box ist ein wahrer Schatz. ... die Klarheit der Diktion, die Schönheit der Intonation sowie die Ausdrucksstärke der Solostimmen sind überwältigend.
Sophie Bourdais, Télérama 15.03.2017

 

 

Der Dresdner Kammerchor unter Hans-Christoph Rademann ... trifft ... in wunderbarer Weise den besonderen Gestus, den es braucht, um Schütz zum Erlebnis werden zu lassen.
Reinhard Mawick, zeitzeichen, November 2016

 

 

Die "Geistliche Chormusik 1648" und die berühmten "Musikalischen Exequien"... aber auch die "Kleinen Geistlichen Konzerte" ... sind auf allerhöchstem vokalen und instrumentalen Niveau angesiedelt.
Meinrad Walter, Konradsblatt