André Campra: De profundis

André Campra

De profundis

Psalm 129. Motet à grand choeur

Description

De part ses fonctions de maître de musique à la cathédrale Notre-Dame de Paris puis à la Chapelle de Louis XV, André Campra (1660–1744) composa un grand nombre de motets dont l’écriture est souvent influencée par le style de l’opéra contemporain. Si, de nos jours, l’on connaît surtout sa Messe des morts, il laisse encore plus de quarante motets pour chœur, solistes et orchestre, qui attendent encore d’être redécouverts. Parmi eux, ce De profundis (1723) fut composé lors de ses premiers mois d’exercice au service du Roi. La présente édition a été établie à partir de l’unique source autographe conservée et dévoile une œuvre capable de rivaliser avec celle de Michel-Richard de Lalande.

Acheter

conducteur

21.030/00
44 Pages, DIN A4, livre de poche
EUR26,00 / Ex.
disponible

réduction pour piano

21.030/03
36 Pages, 23 cm x 32 cm, livre de poche
EUR16,00 / Ex.
disponible

partition de chœur

21.030/05
16 Pages, DIN A4, sans couverture
EUR5,60 / Ex.
disponible
Disponible à partir de 20 Exemplar
A partir 20 Exemplar 5,60 EUR
A partir 40 Exemplar 5,04 EUR
A partir 60 Exemplar 4,48 EUR

jeu de parties séparées, matériel d'orchestre complet

21.030/19
44 Pages, 23 cm x 32 cm, sans couverture
EUR74,00 / Ex.
disponible
  • Contient
    1 x jeu de parties séparées, parties instrumentales, 2 x 2 flûtes traversière, 2 x 2 hautbois (21.030/09)
    par: 15,80 €
    5 x partie isolée, 2 violons (21.030/11)
    par: 3,80 €
    3 x partie isolée, alto 1 (21.030/12)
    par: 3,80 €
    3 x partie isolée, alto 2 (21.030/13)
    par: 3,80 €
    4 x partie isolée, basse continue (21.030/14)
    par: 3,80 €
    1 x partie isolée, orgue (21.030/49)
    par: 12,50 €

partie isolée, orgue

21.030/49
16 Pages, 23 cm x 32 cm, sans couverture
EUR12,50 / Ex.
disponible

Informations produit

editeur

Jean-Paul C. Montagnier Plus d'information sur la personne

compositeur

André Campra Plus d'information sur la personne

Critiques

Die Schwierigkeiten sind nicht besonders hoch, die musikalische Qualität hingegen sehr wohl. Somit mag das Stück eine feine Abwechslung und Bereicherung des Repertoires hierzulande sein.
Gustav Danzinger, CHOR aktuell, März 2016