Opéra, singspiel

35 Articles
La musique de scène joue un rôle important chez Carus, en particulier sous la forme de comédies musicales pour chœurs d'enfants et de jeunes, que ce soit sur un thème religieux ou profane. Cependant, un certain nombre d'opéras importants est également disponible avec tout le matériel d'orchestre. L'opéra seria Cleofide de Johann Adolf Hasse, créé en 1731 à Dresde, fut le début d'une coopération de 30 ans du compositeur avec la cour de Saxe. L'opéra en un acte d'Ignaz Holzbauer La Mort de Didon fut la première œuvre composée pour le Théâtre National de Mannheim. Alors que l'opéra est chanté en italien jusqu'en 1779, le compositeur lui prête un an plus tard un texte allemand. L'opéra d'Holzbauer se situe chronologiquement entre deux opéras de Mozart: en 1768, le jeune Mozart âgé de 12 ans compose Bastien et Bastienne KV 50, basé sur l'intermède "Le devin du village" de Rousseau. En 1786, il créé le singspiel Der Schauspieldirektor (Le Directeur de Théâtre) (équivalent allemand de la parodie de Salieri "Prima la musica, poi le parole"). Le premier opéra de Rheinberger Die sieben Raben (les sept corbeaux) op. 20, nommé d'après le conte des Frères Grimm, fut créé en 1869 au Théâtre de la Cour de Munich (suivi en 1873 par son opéra comique Türmers Töchterlein op. 70). Le roman "Paul et Paula", d'Ulrich Plenzdorf, une histoire d'amour des années 1970 en RDA, inspira Ludger Vollmer pour son opéra éponyme, une œuvre à mi-chemin entre opéra et comédie musicale créée en 2004 à Nordhausen.