Homilius: Passion selon Saint Jean

Gottfried August Homilius

Passion selon saint Jean

Der Fromme stirbt

HoWV I.4

Description

Homilius, élève de Bach et longtemps cantor à l’église de la Croix, qui fut rapidement détruite, travailla en fait principalement à l’église Notre Dame de Dresde. La combinaison entre l’emploi d’une forme traditionnelle et l’expressivité préclassique de la musique confère à la Passion selon Saint Jean une valeur particulière – l’histoire de la Passion revêt musicalement et textuellement un attrait nouveau et inhabituel. Le rôle du choeur est limité aux chorals et aux choeurs populaires, mais Homilius montre dans le choeur final toute sa maîtrise et justifie sa renommée dans ce domaine. Le cantor de la Croix Roderich Kreile présente l’oeuvre de son prédécesseur du 18ème siècle, interprétée magnifiquement par le choeur de la Croix de Dresde et l’orchestre baroque de Dresde dans un enregistrement de très haut niveau.

Acheter

disque compact, 2 Ex.

83.261/00
12,5 x 14 cm, CD, digipac
EUR29,90 / Ex.
disponible

Informations produit

chef d'orchestre

Roderich Kreile Plus d'information sur la personne

ensemble

Dresdner Barockorchester Plus d'information sur la personne
Dresdner Kreuzchor Plus d'information sur la personne

solist - soprano

Jana Reiner Plus d'information sur la personne
Katja Fischer Plus d'information sur la personne

solist - contraténor

Franz Vitzthum Plus d'information sur la personne

solist - ténor

Jan Kobow Plus d'information sur la personne
Stephan Keucher Plus d'information sur la personne
Christian Lutz Plus d'information sur la personne

solist - basse

Tobias Berndt Plus d'information sur la personne
Clemens Heidrich Plus d'information sur la personne

compositeur

Gottfried August Homilius Plus d'information sur la personne

Critiques

[…] direct, attractive and accomplished.
BBC Music Magazine, April 2014

Der Chor präsentiert sich bei den Chorälen und der Darstellung der Volksmenge als äußerst flexibler und wacher Klangkörper, der mit höchster Präzision den "galanten", an manchen Stellen etwas süßlich, musikalisch oberflächlich wirkenden Gestus der Musik zu interpretieren weiß. Das Dresdner Barockorchester unterstreicht dies mit vielen klangschönen Momenten und intelligenten Phrasierungen und bestätigt den Ruf als Spezialensemble für die Interpretation auf historischen Instrumenten.
Emanuel Scobel, Neue Chorzeit, Juli/August 2007

Der Dresdner Kreuzchor mit seinen Knabenstimmen zeigt sich unter der Leitung von Roderich Kreile bestens disponiert und in Hochform.
Dr. Franz Gratl, klassik.com, 18.05.2007