Josef Gabriel Rheinberger. Édition intégrale

Éditée par le Josef-Rheinberger-Archiv à Vaduz


L’édition intégrale des œuvres de Rheinberger a été créée en 1987 à l’initiative conjointe de Harald Wanger, directeur du Josef-Rheinberger-Archiv à Vaduz pendant de longues années, et Günter Graulich, fondateur des Editions Carus. Ce projet, soutenu par l’État du Liechtenstein, a permis de poser les bases pour faire revivre l’œuvre d’un compositeur longtemps oublié.


Rheinberger n’a pas attribué un numéro d’opus à chacune de ses œuvres. Il a soigneusement séparé ses pièces occasionnelles et ses œuvres de jeunesse des compositions considérées comme des opéras, comme ses catalogues d’œuvres manuscrits en attestent. En raison de cette décision du compositeur, l’édition intégrale Rheinberger est limitée aux œuvres avec un numéro d’opus ; d’autres œuvres représentatives paraissent sous forme de volumes supplémentaires et en éditions séparées.


L’état des sources est favorable dans le cas de Rheinberger. Son héritage musical a résisté aux guerres mondiales et se trouve pour l’essentiel à la Bibliothèque nationale de Munich, la ville où Rheinberger a travaillé à partir de sa treizième année et jusqu’à sa mort. La majorité des œuvres est conservée à Munich sous forme d’autographe ; s’y ajoutent les premières éditions de l’époque, les catalogues manuscrits des œuvres, les journaux de son épouse Fanny et plusieurs carnets d’esquisses. Les archives familiales à Vaduz, ville de naissance de Rheinberger, sont également importantes.


L’édition intégrale se réfère à toutes les sources accessibles. Les partitions publiées dans la plupart des volumes avec une nouvelle gravure de haute qualité se réfèrent largement aux premières éditions que le compositeur a lui-même écrites. Les fautes et imprécisions qu’elles contenaient ont le plus souvent pu être élucidées en comparant avec les autographes des compositions, les matériels d’exécution originaux, les modèles de gravure et les esquisses. Les liaisons d’articulation, souvent notées de différentes manières et de façon imprécise dans les sources, ont par exemple nécessité des décisions éditoriales. Le commentaire critique de chaque volume donne des informations détaillées sur les sources et les différences entre elles. Les ajouts de l’éditeur font l’objet d’une notation diacritique sur les partitions, les décisions prises en cas d’interprétations différentes peuvent être comprises à l’aide des remarques du commentaire critique. .


Pour s’adapter à la pratique, les Editions Carus publient des éditions séparées avec matériel d’exécution en plus des volumes de l’édition intégrale.

Rheinberger: Kammermusik I (Gesamtausgabe, Bd. 29)

Les quatuors à cordes, le quintette à cordes et le nonette pour vents et cordes de Rheinberger étaient des oeuvres souvent jouées et trés appréciées à son époque. Leur texture sonore, mais...

édition intégrale