Messes

18 Articles
Les quatorze messes latines, dont seulement douze sont cependant authentiques ou achevées, sont au cœur de la musique sacrée de Joseph Haydn. Écrites en continu entre 1749 et 1802 (sauf de 1783 à 1795), les messes constituent le genre sur lequel Haydn a travaillé le plus longtemps. Les six messes (authentiques ou complètes) composées jusqu’en 1782 sont d’un style très différent : entre les deux courtes missae breves in F (1749) et Sanctis Joannis de Deo (Petite messe pour orgue seul) (vers 1775), uniquement accompagnées par le « trio d’église viennois » (2 violons, basse continue), on trouve aussi déjà des messes plus importantes avec une orchestration riche, comme la Missa Cellensis in honorem B.M.V. (Große Mariazeller Messe) (1766). Les six importantes dernières messes écrites à partir de 1796 forment par contre un ensemble de style plus homogène. Haydn les a quasiment composées selon un rythme annuel pour la fête de l’épouse du prince, la princesse Maria Josepha Herminegild Esterházy, conservant ce rythme jusqu’à sa Harmoniemesse (1802). Les 12 messes de Haydn citées (avec la Missa Rorate coeli desuper qui lui est sans doute attribuée à tort) sont parues chez Carus.