Reger

 

Bien que Reger se fût lui-même qualifié de « catholique jusqu’au bout des ongles », ce catholique originaire du Haut-Palatinat sut malgré tout reconnaître la qualité des chorals protestants : dès son jeune âge, Reger s’intéressa au choral. Son amitié pour l’organiste protestant Karl Straube fut primordiale pour la suite de son cheminement artistique ; c’est influencé par Straube que Reger composa de nombreuses pièces à l’usage de l’office religieux protestant. Max Reger a longtemps été le parent pauvre de la recherche. En coopération avec l’Institut Max Reger, les éditions Carus considèrent qu’il est de leur devoir de révéler l’œuvre de Reger : à cette occasion, l’édition hybride consacrée à Reger sort des sentiers battus en termes d’édition. >> >> Plus d’informations sur cette publication