Homilius

131 Articles
Gottfried August Homilius obtint en 1742 son premier emploi d’organiste à l’église Notre-Dame de Dresde (Frauenkirche) après avoir appartenu au cercle gravitant autour de Johann Sebastian Bach alors qu’il étudiait le droit à Leipzig. En 1755, il finit par revêtir la fonction de chef de chœur et de directeur musical des trois églises principales de Dresde. Les compositions d’Homilius – plus de 60 motets, 180 cantates sacrées, des oratorios, au moins neuf Passions ainsi que de nombreuses autres pièces vocales et pour orgue – étaient très appréciées à leur époque et connurent une diffusion spectaculaire. Le lexicographe Ernst Ludwig Gerber estimait même qu’Homilius était « sans conteste notre plus grand compositeur de musique sacrée ». Les éditions parues chez Carus découvrent peu à peu sa volumineuse œuvre créatrice. Grâce à elles, Homilius a retrouvé aujourd’hui une place méritée au sein de la pratique musicale.